Marie-Laure COLOMBIER

Conférencier

Marie-Laure COLOMBIER
CV

CES de Prothèse scellée
CES de Parodontologie
DU de Parodontie
Doctorat d’Université
Responsable de la consultation de Parodontologie à l’hôpital Louis Mourier à Colombes
Responsable du Département de Parodontologie UFR d’Odontologie-Montrouge
Membre du Conseil Scientifique de l’Internat en Odontologie

INSCRIPTION EN LIGNE INSCRIPTION PAR COURRIER

Heure Locale

  • Fuseau Horaire : America/New_York
  • Date : 03 Fév 2022
  • Heure : 11:00 - 14:15

Lieu

Hotel Mercure President
11 rue du general Mangin
Catégorie
QR Code

Date

03 Fév 2022

Heure

18 h 00 min - 21 h 15 min

Tarif

120€

Le microbiote buccal : mieux connaître pour une meilleure santé

Le corps humain est colonisé par une communauté de micro organismes. Avec leur matériel génétique, la communauté prend le nom de microbiome.

Le microbiote buccal est le plus important après le microbiote intestinal, et il constitue l’élément clé de la santé bucco-dentaire.

Son déséquilibre, ou dysbiose, entraine un risque d’apparition de maladie carieuse comme de maladie parodontale, ou de pathologies de la muqueuse buccale comme les candidoses.

Les effets de la dysbiose orale ne sont pas limités à la bouche, mais peuvent avoir des conséquences systémiques. Dans d’autres sites de l’organisme, des bactéries orales ont été proposées pour jouer un rôle dans un certain nombre de maladies systémiques ou d’états physiologiques potentiellement graves, y compris les maladies cardiovasculaires, la polyarthrite rhumatoïde, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies intestinales inflammatoires et le cancer colorectal, les infections des voies respiratoires, la méningite ou le cerveau, les accouchements prématurés et le diabète.

La stratégie conjointe du praticien et du patient visera au maintien ou au ré-équilibre d’un mirobiote sain dans la cavité buccale. Le praticien a un rôle d’information des patients à risque (comportements, pathologies, médica-tions) comme d’éducation de façon à ce qu’ils adoptent/maintiennent une hygiène de vie qui ne perturbe pas le microbiome buccal.

En parallèle de thérapeutiques mécaniques et antimicrobiennes, différentes stratégies ont été proposées avec plus ou moins de succès pour contrôler le microbiote buccal : adjuvants de dentifrices, pré ou probiotiques, …

La cavité buccale est le miroir de la santé en général, puisque les pathologies y sont visibles, liées à un microbiome déséquilibré en interaction avec d’autres microbiomes de l’organisme, en particulier avec le microbiome intestinal.

Les pathologies inflammatoires comme les maladies parodontales pourraient être le reflet d’une réponse immunitaire et inflammatoire disproportionnée, et contribuer à des pathologies chroniques systémiques, altérant la qualité de vie des patients.

A l’inverse, une bouche saine pourrait contribuer à une meilleure santé générale.

Programme de la soirée

18h00 Accueil des participants
18h15 début conférence
21h15 buffet dînatoire

Voir la plaquette
X
M